L' Homme Thermomètre: Le Cerveau en pièces détachées par Laurent Cohen

L' Homme Thermomètre: Le Cerveau en pièces détachées

Titre de livre: L' Homme Thermomètre: Le Cerveau en pièces détachées

Éditeur: Éditions Odile Jacob

Auteur: Laurent Cohen


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Laurent Cohen avec L' Homme Thermomètre: Le Cerveau en pièces détachées

Pourquoi Monsieur Z. disait-il d’une fourchette que c’était un thermomètre alors qu’il savait parfaitement s’en servir pour manger ? Pourquoi Monsieur S., à l’évocation de ce même mot, s’exclamait-il : " Ce trontreuil est bien décrandé, bien bondé, me valoir comme pondu " ? Pourquoi Monsieur L. répondait-il invariablement " tan tan " et s’expliquait-il par des gestes ? Et Monsieur D. pour qui la tortue devenait une " torpie ", l’araignée une " alougrée ", un revolver un " reveltil " ? Ces hommes n’étaient pas des poètes surréalistes. Mais des victimes d’accidents cérébraux dont la pathologie donne un accès privilégié au fonctionnement du cerveau. Un grand livre de neuropsychologie conçu comme un roman policier. Laurent Cohen est professeur de neurologie à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière-Paris-VI.

Livres connexes

Pourquoi Monsieur Z. disait-il d’une fourchette que c’était un thermomètre alors qu’il savait parfaitement s’en servir pour manger ? Pourquoi Monsieur S., à l’évocation de ce même mot, s’exclamait-il : " Ce trontreuil est bien décrandé, bien bondé, me valoir comme pondu " ? Pourquoi Monsieur L. répondait-il invariablement " tan tan " et s’expliquait-il par des gestes ? Et Monsieur D. pour qui la tortue devenait une " torpie ", l’araignée une " alougrée ", un revolver un " reveltil " ? Ces hommes n’étaient pas des poètes surréalistes. Mais des victimes d’accidents cérébraux dont la pathologie donne un accès privilégié au fonctionnement du cerveau. Un grand livre de neuropsychologie conçu comme un roman policier. Laurent Cohen est professeur de neurologie à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière-Paris-VI.Pourquoi Monsieur Z. disait-il d’une fourchette que c’était un thermomètre alors qu’il savait parfaitement s’en servir pour manger ? Pourquoi Monsieur S., à l’évocation de ce même mot, s’exclamait-il : " Ce trontreuil est bien décrandé, bien bondé, me valoir comme pondu " ? Pourquoi Monsieur L. répondait-il invariablement " tan tan " et s’expliquait-il par des gestes ? Et Monsieur D. pour qui la tortue devenait une " torpie ", l’araignée une " alougrée ", un revolver un " reveltil " ? Ces hommes n’étaient pas des poètes surréalistes. Mais des victimes d’accidents cérébraux dont la pathologie donne un accès privilégié au fonctionnement du cerveau. Un grand livre de neuropsychologie conçu comme un roman policier. Laurent Cohen est professeur de neurologie à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière-Paris-VI.