Le Fondement philosophique des mathématiques. Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981): Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981) par Jean Beaufret

Le Fondement philosophique des mathématiques. Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981): Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981)

Titre de livre: Le Fondement philosophique des mathématiques. Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981): Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981)

Éditeur: Le Seuil

Auteur: Jean Beaufret


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Jean Beaufret avec Le Fondement philosophique des mathématiques. Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981): Conférences à l'Ecole normale supérieure (1979-1981)

Leibniz écrivait à Malebranche : " Les mathématiciens ont autant besoin d'être philosophes que les philosophes d'être mathématiciens. " Il fallait sans doute être Jean Beaufret pour répondre dans sa totalité à cette recommandation de Leibniz. Car, s'il était convaincu que le philosophe a tout à gagner à s'ouvrir à l'esprit des mathématiques, riche d'idées philosophiques, il était pleinement conscient de ce qu'un mathématicien qui n'est que mathématicien risque de perdre, lorsqu'il se refuse à découvrir l'implantation philosophique de son propre savoir.



Les trois conférences publiées ici ont été prononcées à l'École normale supérieure de Paris en 1979, 1980 et 1981, dans le cadre du Séminaire de philosophie et mathématiques.



Jean Beaufret (1907-1982). Professeur de philosophie à l'École normale supérieure et en classe préparatoire, il a formé et profondément marqué plusieurs générations d'étudiants.


Livres connexes

Leibniz écrivait à Malebranche : " Les mathématiciens ont autant besoin d'être philosophes que les philosophes d'être mathématiciens. " Il fallait sans doute être Jean Beaufret pour répondre dans sa totalité à cette recommandation de Leibniz. Car, s'il était convaincu que le philosophe a tout à gagner à s'ouvrir à l'esprit des mathématiques, riche d'idées philosophiques, il était pleinement conscient de ce qu'un mathématicien qui n'est que mathématicien risque de perdre, lorsqu'il se refuse à découvrir l'implantation philosophique de son propre savoir.



Les trois conférences publiées ici ont été prononcées à l'École normale supérieure de Paris en 1979, 1980 et 1981, dans le cadre du Séminaire de philosophie et mathématiques.



Jean Beaufret (1907-1982). Professeur de philosophie à l'École normale supérieure et en classe préparatoire, il a formé et profondément marqué plusieurs générations d'étudiants.


Leibniz écrivait à Malebranche : " Les mathématiciens ont autant besoin d'être philosophes que les philosophes d'être mathématiciens. " Il fallait sans doute être Jean Beaufret pour répondre dans sa totalité à cette recommandation de Leibniz. Car, s'il était convaincu que le philosophe a tout à gagner à s'ouvrir à l'esprit des mathématiques, riche d'idées philosophiques, il était pleinement conscient de ce qu'un mathématicien qui n'est que mathématicien risque de perdre, lorsqu'il se refuse à découvrir l'implantation philosophique de son propre savoir.



Les trois conférences publiées ici ont été prononcées à l'École normale supérieure de Paris en 1979, 1980 et 1981, dans le cadre du Séminaire de philosophie et mathématiques.



Jean Beaufret (1907-1982). Professeur de philosophie à l'École normale supérieure et en classe préparatoire, il a formé et profondément marqué plusieurs générations d'étudiants.